art de vivre

Voyager avec les yeux d’une fleuriste

9 avril 2016
arrangement floral extérieur

Avez-vous déjà visité le zoo de San Diego? J’ai eu cette chance il y a quelques années et dans mon album photo de voyage on y retrouve environ 50 photos de girafes et de pandas, mais également toute une variété de fleurs exotiques que j’ai pris plaisir à immortaliser au grand malheur de mon chum qui ne comprenait pas du tout mon intérêt à photographier des feuilles vertes ou des fleurs en trompette. C’est une grande richesse culturelle de pouvoir reconnaître ces variétés de fleurs exotiques. Mais honnêtement, quand je vois des oiseaux du paradis pousser dans des parterres ou sur le côté de l’autoroute, je suis comme une enfant, je sautille de bonheur et je suis vraiment excitée de voir de telles merveilles pousser de façon plus sauvage dans ces climats chauds.

                             girafpanda

Zoo de San Diego, crédits photos: Isabelle Côté

D’un point de vue plus émotif, voyager avec les yeux d’une fleuriste c’est regarder des jeunes mariés entrer sur le parvis de l’église en Italie, mais ne porter attention qu’aux fleurs du cortège, tout particulièrement au bouquet de la mariée. C’est aussi regarder des célébrations religieuses et/ou spirituelles et être touché par les offrandes, les fleurs près de l’autel ou celles reliées aux différents passages. C’est tellement touchant de voir des femmes voulant devenir mères, faire une offrande florale aux moines bouddhistes. Personnellement, j’ai vu ma sœur offrir des fleurs de lotus à un moine lorsqu’elle était au tout début de sa première grossesse, afin de s’attirer un beau bébé en santé, et j’avais véritablement les larmes aux yeux lors de cette courte cérémonie. L’achat d’offrande fait partie de leur routine de vie quotidienne. C’était un beau spectacle de les regarder les fabriquer et de voir les gens s’en procurer.

                             offrandecérémonie d'offrande

Offrandes, Thaïlande, crédits photos Isabelle Côté

Être fleuriste en vacances, c’est aussi se voir offrir un collier de fleurs à notre arrivée à Hawaï, et tenter de comprendre comment ils sont arrivés à l’assembler et évaluer combien de temps ça pourrait nous prendre pour en reproduire un. C’est porter une attention particulière aux décors floraux extérieurs et se rendre compte qu’ils peuvent utiliser des végétaux inimaginables pour nous dans un contexte québécois.

arrangement floral extérieur

Décor extérieur, Barcelone, crédit photo Isabelle Côté

C’est vouloir faire un détour de 2 heures pour visiter des fermes d’orchidées quand on va en Thaïlande. J’ai eu la chance d’y voir des couleurs d’orchidées incroyables et des variétés peu communes. Imaginez notre réaction à réaliser que pour l’Asie, la tulipe est considérée comme une fleur exotique non commune alors que l’orchidée est une fleur « trop » commune pour eux. L’exotisme est donc une question de perception et de disponibilité.

ferme d'orchidées

Ferme d’orchidées, Thaïlande, crédit photo Isabelle Côté

Dans un tout autre registre, c’est très intéressant d’observer les pièces funéraires florales selon le pays, la religion et le climat. Par exemple, j’ai vu régulièrement dans les microboutiques en bordure de rue, différentes formes de pièces funéraires présentées et à vendre, ne ressemblant en rien à nos compositions florales occidentales.

                arrangement funéraire proposé par un fleuriste au Portugalarrangement floral

Arrangement funéraire proposé dans les micro-fleuristes en bordure de rue, Portugal & Vietnam, crédits photos Isabelle Côté

Lorsqu’on est fleuriste, notre cerveau n’est pas en congé lorsque nous partons en vacances. Mais je ne suis pas la seule à avoir un regard différent en voyage. Une amie nutritionniste s’extasie devant la variété des huiles d’olive ou la qualité des fruits de mer, un oncle à moi passe plutôt son temps à inventorier les marques de véhicules lorsqu’il part à l’étranger et mon conjoint aimer regarder le milieu policier (voiture, tenue, présence, etc.). Notre vie professionnelle oriente notre regard, nos activités et surtout les souvenirs qu’on y rapporte.

Et vous, par déformation professionnelle, quels sont les détails que vous regardez en voyage et quelles sont les photos peut-être étranges que vous ramenez?

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply